D’un « lloc » minorquin traditionnel à un charmant hôtel rural

Le bâtiment était à l’origine ce que l’on appelle à Minorque un «lloc», une vieille maison de campagne consacrée à l’élevage et à l’agriculture. L’histoire de Biniarroca remonte au XVIIIe siècle. Jusqu’en 1998, la ferme comptait sur des vaches pour la production de fromage, en plus d’un vaste verdier. Puis, la britannique Sheelagh Ratliff, qui travaillait auparavant dans le monde très exigeant de la mode à Londres, a décidé de se formuler une nouvelle passion loin du stress, dans cette enclave de paix, d’harmonie et de nature.

Lors de la reconversion de la maison de campagne en un logement rural, celle-ci a pu profiter de la plupart des anciennes installations agricoles et de fabrique du fromage. Les répartitions originales du bâtiment principal, qui abrite actuellement 12 des 18 chambres, ont également été respectées. Les carreaux en argile rouge et les fenêtres à guillotine ont été conservées, ce qui est typique à l’architecture minorquine et montre les réminiscences de l’importante présence britannique sur l’île. Elle a également conservé et préservé les barrières, qui sont aujourd’hui toujours ouvertes pour accueillir tous ceux qui viennent résider ici.

Avec un désir de préserver le caractère original de la maison, les jardins ont été conçus autour de la flore autochtone de Minorque. A tel point que même le palmier centenaire qui couronne la façade de l’hôtel rural depuis ses débuts est, aujourd’hui encore, l’image et même le logo de Biniarroca.